't Rabot

't Rabot

Bontinck

Le quartier du Rabot de Gand, Belgique, situé non loin des fortifications du XIXe siècle qui entourent la ville, fait actuellement l’objet d’une rénovation complète. En effet, le conseil municipal a lancé le projet urbain « Bruggen naar Rabot » afin de redonner au quartier une place de premier plan dans le centre-ville. Les anciens ateliers de tissage, qui ont fait jadis la gloire de ce quartier et qui bordent aujourd’hui le périphérique, sont réhabilités un à un pour laisser place à des logements, des bureaux et des magasins. De l’autre côté du périphérique, sur le terrain de l’ancienne gare de triage, se trouve désormais le parc qui abrite le nouveau palais de justice de Gand ainsi qu’un centre de la jeunesse.

Le bureau d’architecture Bontinck a choisi d’installer un nouveau complexe de bureaux en plein cœur des anciens ateliers de tissage du XIXe siècle. Situé à proximité du périphérique et très bien desservi par les transports en commun, le quartier du Rabot représentait l’emplacement rêvé pour accueillir un nouvel immeuble de bureaux. De plus, le quartier se trouve à deux pas du centre-ville historique. Le bâtiment présente aux usagers du périphérique une face fermée monobloc. Les architectes se sont inspirés du caractère impénétrable des murs en pierres de taille du « Rabot », l’écluse du XVe siècle flanquée de ses deux tours. Les faces avant et arrière ont été construites à partir de panneaux en béton préfabriqués, recouverts d’une couche de graviers qui protège contre la salissure, le bruit et les regards extérieurs. Impénétrable côté rue, l’immeuble joue la carte de l’ouverture et de la transparence côté cour. Les façades latérales en verre offrent aux usagers des étages inférieurs une vue sur la cour intérieure semi-publique. Les étages supérieurs offrent, quant à eux, une vue imprenable sur le centre-ville historique de Gand et ses trois tours caractéristiques. Le visiteur emprunte la galerie pour rejoindre la salle de réception, le hall de circulation, ainsi que le parking souterrain et le jardin intérieur situés à l’arrière du bâtiment. L’immeuble en lui-même présente une structure relativement simple. Les faces avant et arrière sont flanquées de murs-rideaux avec lamelles, qui dissimulent quatre étages de bureaux. Une cage d’ascenseur et une cage d’escalier, entièrement réalisées en verre, parcourent l’immeuble en son centre sur toute la hauteur. Cette configuration permet de diviser la structure en deux espaces de bureaux autonomes. La combinaison des faces avant et arrière fermées et des faces latérales ouvertes convient parfaitement à un immeuble de bureaux : les façades en verre sont orientées nord-est/sud-ouest, ce qui permet au soleil bas d’inonder le bâtiment le matin, le soir et pendant l’hiver. Les lamelles et les murs-rideaux fermés maintiennent, quant à eux, le soleil haut à l’extérieur.  

LE CHOIX DE L’ALUMINIUM

« Deux aspects ont été déterminants dans le choix des profilés de fenêtre en aluminium », explique Bert Dekeyser du bureau d’architecture Bontinck, chef de projet pour l’immeuble de bureaux, « l’aspect architectural et l’aspect programmatique ». Les architectes voulaient donner au bâtiment un caractère high-tech et ont donc choisi d’utiliser des parois de protection avec systèmes brise soleil. Or, l’aluminium convenait parfaitement à cette application. Le client a souhaité que l’immeuble offre une flexibilité et une adaptabilité maximales. Le bâtiment a donc été construit de sorte à pouvoir être séparé en deux espaces entièrement indépendants, selon le tracé de la voie de circulation centrale. Le choix des matériaux est également révélateur des efforts consentis en termes de durabilité et de facilité d’entretien. Le caractère fonctionnel des profilés en aluminium rejoint une fois de plus les exigences du client. Quelques modifications ont été apportées aux plans afin de satisfaire aux normes toujours plus strictes en matière d’énergie qui seront appliquées dans le futur. L’indice d’isolement du double vitrage a été augmenté, et nous avons choisi d’utiliser les profilés fins du CW 50, un système qui offre une bonne isolation thermique et sur lequel nous avons pu fixer les garde-corps et les lamelles de la brise soleil. Grâce à l’espace entre les lamelles et le mur-rideau en verre, l’angle d’inclinaison des lamelles, les dimensions minimales des profilés et la distance des lattes à vitrage horizontales, le mur-rideau offre une grande transparence et une efficacité énergétique importante.

Fabricant: 
Hermans
Architecte: 
Bontinck
Lieu: 
Gent, Belgique View on map
Photographe: 
Louis Jongeneelen
Autres partenaires: 
VKW Synergia (Investors) Franki (General Contractors)
Systèmes Reynaers utilisés: