Dalston Lane

Dalston Lane

Robin Gimblett Goddard Manton

Que se passe-t-il à Dalston ? Il y a vingt ans de cela, Patrick Wright, un historien local, évoquait dans son livre « A Journey Through Ruins: The Last Days of London » la disparition du quartier londonien de Dalston. À l’époque, le marché des propriétés et des biens à Dalston étaient poreux et le temps semblait s’écouler au ralenti, comme paralysé. Les boutiques semblaient figées dans les années 1950, les habitants erraient sans but mais ils s’entraidaient énormément. Dans les derniers paragraphes du chapitre intitulé « Around the World in 300 Yards », Wright mettait en garde contre le profond changement qui menaçait la communauté de Dalston, en raison des investissements locatifs destinés à une population passagère.

Les prédictions de Wright se sont révélées fausses au final, mais Dalston a bel et bien changé et les Londoniens entendent de plus en plus souvent parler de ce quartier sur la ligne East London du métro londonien. Les prix de l’immobilier exorbitants pratiqués sur Brick Lane, Spitalfields et Shoreditch poussent les jeunes branchés à se tourner vers Dalston, où bistros tendance et espaces verts publics côtoient cafés et vendeurs de matériaux de construction. Le quartier est le théâtre d’un combat entre deux mondes dont l’issue est encore très incertaine.

 

Un plan visionnaire a néanmoins été spécialement dressé pour l’environnement urbain et la population de Dalston. Ce plan a commencé à prendre forme en 2007 avec la Phase 1 du Dalston Square – un programme de régénération urbaine lancé par le Hackney Council et la London Development Agency, réalisé via Barratt Homes. Un total de 553 logements, dont beaucoup sont déjà terminées, sont construites en trois phases au croisement de Kingsland Road et Dalston Lane, à deux pas de la nouvelle gare. En plus de ces résidences, le développement comprend une bibliothèque publique de 3 200 m², 2 650 m² d’espace commercial et 525 m² d’espace public autour d’une place aménagée de 4 300 m².

Projet de jardin d’hiver depuis la façade ouest avec vue sur le jardin public (construction de la phase 1)

Les bâtiments se dressent sur l’axe nord-sud de cette place publique, véritable coeur du projet. La phase 1, Dalston Lane South, conçue par Arup Associates, a été livrée en 2010 et totalise 244 appartements neufs. Robin Gimblett de Goddard Manton Architects, l’agence engagée pour consultation sur l’ensemble des phases, explique que le bâtiment « évoque la solidité grâce à la façade en briques, dans laquelle sont insérées les fenêtres. Les jardins d’hiver, qui s’étendent de la façade ouest jusqu’à la place publique, sont une spécificité insolite du projet. Le rythme et le motif des encadrements verticaux et horizontaux sont obtenus grâce à l’application de couleurs (clairs et sombres). Les produits Reynaers ont été utilisés sur l’ensemble du projet. Les jardins d’hiver abritent néanmoins la solution la plus originale. Le système de mur rideau CW 50 y a été associé à des vitrages fixes et des jalousies fixes en bois. Le CW 50 garantit une pénétration maximale de la lumière dans le bâtiment et offre une liberté créatrice illimitée. Le système de panneaux vitrés coulissants GP 51 a, quant à lui, été utilisé sur les balcons. Au rez-de-chaussée, les devantures de magasins et la bibliothèque ont été réalisées avec le système CW 50 mais aussi avec des vitrages fixes et des parois de verre.

Le bureau McAslan and Partners a conçu la phase 2 : le projet Dalston Junction Interchange. Les architectes ont imaginé quatre tours interconnectées, trois immeubles de six étages et un de neuf étages, dont les balcons divisés en quatre baies offrent une vue imprenable sur la place publique à l’est ou sur Kingsland Road à l’ouest. Des baies coulissantes issues de la gamme Reynaers CP 130 permettent d’accéder au balcon avec sa balustrade en verre. Le bâtiment est composé de panneaux blancs en ciment renforcé de fibre de verre (GRC) et d’un habillage en bois pour créer une image plus accueillante. La phase finale du projet, un bloc supplémentaire de 32 unités, sera livrée en 2013.

 

La taille du projet est exceptionnelle et son impact sur une communauté en difficulté ne peut être sous-estimé. Il est en revanche difficile de dire qui bénéficiera le plus du projet Dalston Square. Une chose est sûre, le projet fait souffler un nouveau vent sur le quartier et crée un paysage urbain ouvert propice au trafic piéton et cycliste avec des opportunités de logement intéressantes qui trouvent d’ailleurs très rapidement preneurs et permettent de satisfaire certains objectifs clés des autorités locales en matière de logement et d’environnement urbain.

Fabricant: 
M Price
Architecte: 
Robin Gimblett Goddard Manton
Lieu: 
London, Royaume-Unie View on map
Photographe: 
Nick Short Photography
Autres partenaires: 
Barrat Homes (Investors) Barrat Homes (General Contractors)
Systèmes Reynaers utilisés: