Court of Justice Building The Hasselaar

Court of Justice Building The Hasselaar

TWINS (J. Mayer H./a2o architecten/Lens°ass architecten)

Une nouvelle star a fait son apparition dans le panorama urbain d’Hasselt, « L’Hasselaar ». Le nouveau palais de justice de quatorze étages, situé à côté de la ligne de chemin de fer, a été conçu par l’association proviso ire TWINS (composée des bureau d’architectes Jurgen Mayer H. architects, a2o architects et Lens°ass) pour accueillir les services judiciaires autrefois répartis aux quatre coins de la ville. L’Hasselaar est un bâtiment agréable avec des couleurs inspirées des années 1970 et dont la façade évoque les veines d’une feuille et la structure d’un arbre.

L’Hasselaar est un bâtiment agréable dont la façade évoque la structure d’un arbre

Dès leur arrivée à Hasselt, les voyageurs qui se déplacent en train peuvent admirer le palais de justice et sentir le vent nouveau souffler sur la ville. En Belgique, les terrains adjacents aux chemins de fer sont de plus en plus souvent revalorisés, comme en témoignent les projets lances dans des villes comme Gand, Louvain, Saint-Nicolas, Anvers et plus récemment Hasselt. En 2001, West 8 a développé un plan directeur pour insuffler du renouveau à la ville d’Hasselt. Pièce maîtresse de ce plan, le palais de justice est très réussi en termes de design et de fonctionnalité.

 

Le bâtiment dispose d’une aile publique composée d’un socle de six étages, abritant les chambres réservées aux sessions dutribunal, la bibliothèque et les bureaux. Semblable au schéma de croissance d’un arbre, se dresse au milieu de ce socle une section supérieure réservée au bureau du procureur. La forme arborescente de l’édifice renvoie non seulement à l’histoire de la ville, dont le blason comporte trios noisetiers, mais aussi aux nombreuses références arboricoles dans le monde de la justice, comme l’arbre sous lequel le jugement est rendu, l’arbre de vie qui donne une seconde chance, etc. Les habitants de la ville peuvent admirer sans problèmes toutes les facettes de cette section supérieure. De par sa hauteur, l’édifice est visible depuis chaque quartier de la ville ou presque. La géométrie et la structure de la façade extérieure semblent donner au bâtiment un visage différent selon le point d’observation.

La structure de la façade est partiellement recouverte de plaques de métal perforées décrivant la forme d’une feuille

Structure de façade veinée

La façade extérieure, avec sa structure en bois au grain fin, enveloppe fermement l’ossature murale horizontale. La façade intérieure est constituée de fenêtres de bois en bandeau. Sur la face avant, une structure en acier est recouverte d’un mur-rideau à simple vitrage Reynaers CW 50 et de tôles perforées décrivant un motif en forme de feuille. Cette configuration permet d’optimiser l’apport de lumière, la vue sur l’extérieur et la quantité de pénombre qui pénètre à l’intérieur. Une passerelle entre l’enveloppe intérieure et l’enveloppe extérieure a été créée pour permettre l’entretien des structures.

 

Même si les profilés en aluminium sont nécessaires pour répondre aux exigencies techniques, la décision de les utiliser repose essentiellement sur la présence aux étages supérieurs des éléments de façade inclines avec structure arborescente, sans oublier la section en renfoncement à l’entrée du bâtiment. Reynaers et le fabricant Hegge ont également réussi à résoudre certaines « difficultés structurelles ». Un profilé de rive a été spécialement développé pour intégrer les éléments incurvés dans la structure rugueuse. Les profilés n’ont pas durci après extrusion, ce qui permet d’obtenir des courbes élégantes et régulières. Les éléments de façade inclinés au niveau de l’entrée ont opposé un véritable défi technique : la section de façade concernée est constitué d’une seule enveloppe. Les joints impermeable devaient être parfaitement réalisés en raison de la difficulté à travailler sur une façade en verre inclinée.

Un phare pour la ville

Avec la conception du projet L’Hasselaar, architectes et clients ont voulu créer un bâtiment public et accessible, en laissant de côté le symbolisme (escalier monumental) et en adoptant une approche axée sur l’intégration organisationnelle. Parallèlement à la construction du palais de justice, l’ancienne prison de la ville a également été démolie et reconstruite, sur un design de noA-architects, pour accueillir la faculté de droit de l’université. L’ensemble de l’appareil judiciaire, de l’université aux tribunaux, a donc fait peauneuve et affiche aujourd’hui des liens plus étroits que jamais, entre ses différentes composantes. La section gauche du socle du palais de justice va accueillir une grande bibliothèque destinée à la faculté de droit et aux acteurs du système judiciaire. Pendant l’après-midi, les chambers situées dans la section droite du socle qui sont utilisées pour les sessions du tribunal pourront aussi servir de salles de conférence et d’auditorium. De cette façon, la section publique du socle fera partie intégrante de la ville et les citoyens pourront se rencontrer dans le respect des règles de sécurité en vigueur. Ce faisant, les citoyens permettront à la cour de justice de continuer à jouer son rôle de phare pour et sur la ville.

CW 50 section horizontale façade inclinée

Fabricant: 
Hegge
Architecte: 
TWINS (J. Mayer H./a2o architecten/Lens°ass architecten)
Lieu: 
Hasselt, Belgique View on map
Photographe: 
Philippe Van Gelooven
Autres partenaires: 
SOHA (Stedelijke ontwikkelingsmaatschappij Hasselt (Investors) T.H.V. Hasaletum nv (Democo nv, Cordeel nv, Interb (General Contractors)
Systèmes Reynaers utilisés: