Thomas Carr College Year 7 and 8 Centre

Thomas Carr College Year 7 and 8 Centre

Le bâtiment des classes de 5ème et 4ème (7 et 8 en Australie) est le premier projet d’une série réalisée par le bureau Smith & Tracey Architects pour le Thomas Carr College, un collège catholique romain mixte, car la banlieue de Tarneit à Melbourne s’étend rapidement suite à la croissance et au développement de la population. L’architecture dynamique - parois amovibles entre les classes, connexion avec l’extérieur - plaide en faveur d’un apprentissage non-traditionnel.

« Ce projet est le premier bâtiment basé sur le plan directeur que nous avons conçu pour permettre à l’école de poursuivre sa croissance », explique Stasinos Mantzis, l’architecte en chef du projet pour Smith & Tracey. Créée en 1997, l’école offre actuellement un mélange de bâtiments d’éducation temporaires et permanents. Le nouveau bâtiment accueillant les classes de 5ème et 4ème vise à remplacer certaines de ces classes temporaires qui ont dû être construites pour faire face à la croissance rapide du nombre d’élèves tout en enveloppant le bâtiment du laboratoire des sciences existant. « Au-delà des exigencies fonctionnelles du cahier des charges, nous voulions créer un bâtiment qui reflète les aspirations futures de l’école et se positionne comme un bâtiment public au sein de ce nouveau quartier », explique Mantzis.

 

Smith & Tracey dispose d’une vaste expérience dans le secteur de l’éducation et des solutions à la fois orientées sur le futur et modulables pour suivre les nouvelles tendances de la pédagogie en Australie. Ce bâtiment incorpore les labos existants qui viennent d’être achevés pour créer des salles de classe additionnelles flexibles, de grandes zones de repos, une cuisine de démonstration, des bureaux et des équipements pour les élèves. Ces différentes unités sont placées en demi-cercle autour d’un espace de rencontre circulaire en plein air.

 

« Le projet a suivi un processus évolutif, au cours duquel nous avons testé et rejeté de nombreuses options », explique l’architecte. Chaque étape du processus a été documentée à l’aide de modèles 3D de manière à obtenir un bâtiment clair et fonctionnel. Ces discussions ont également permis de souligner le besoin de developer une architecture dynamique qui pourrait : « rapprocher les élèves de l’environnement et leur faire comprendre qu’il existe sans doute des methods d’apprentissage plus autonomes ».

La fluidité du bâtiment s’exprime à travers ses angles aigus et son toit en dents de scie

Couleurs et formes
internes pour les zones
de circulation

Fluidité

Cette vision se retrouve dans la forme même du bâtiment et dans le langage de ce dernier, avec ses angles aigus, son toit en dents de scie, sans oublier les lignes, les couleurs et les formes internes. Elle a également produit la plupart des éléments préférés de Mantzis dans le design, comme l’amphithéâtre en bois qui se trouve dans le principal espace de détente. Le projet avait pour ambition d’« exprimer la facilité avec laquelle l’éducation et l’information peuvent être accessibles par des voies non traditionnelles ». Cela a permis de créer des salles de classe utilisées de manière innovante, connectées entre elles mais aussi avec les zones de circulation et les jardins extérieurs. Par exemple, les murs amovibles des salles de classe permettent de créer des salles adaptées à de petits groupes d’élèves tandis que les grandes portes coulissantes en verre permettent d’ouvrir les différentes zones d’apprentissage sur les espaces communs et la cour. « L’implication précoce des étudiants dans le processus de conception leur a permis de se rapprocher de l’environnement construit et de s’approprier le bâtiment », explique Mantzis.

Au-delà des exigencies fonctionnelles et nécessaires du cahier des charges, l’architecte a dû prendre en compte les conditions environnementales. Dans cette region touchée par la sécheresse, l’architecte a installé des réservoirs souterrains d’eau de pluie de 50 000 litres pour l’irrigation et les toilettes, des panneaux préfabriqués très isolants pour les murs, des fenêtres à clairevoie dans toutes les zones d’apprentissage de premier niveau pour la ventilation croisée et la lumière naturelle, sans oublier les fenêtres hautement isolantes avec verre à faible émissivité pour réduire le transfert de chaleur et accroître la performance énergétique.

 

Sur ce dernier point, le fabricant MSF a joué un rôle clé. Il a été contacté au début du projet car les systèmes locaux de vitrage standard n’étaient pas conformes aux indices de rendement énergétique recherchés. Il a fallu faire preuve de créativité afin de ne pas compromettre le design en utilisant des systèmes qui n’avaient encore jamais été utilisés. Guido Nobile de MSF explique : « Les problèmes, tels que l’incorporation d’habillages différents, ont pu être résolus en concertation avec l’architecte. Notre planification minutieuse et l’expérience de nos employés nous ont permis de mener à bien ce projet ». « Avec les produits Reynaers, nous avons pu atteindre le niveau de vitrage nécessaire pour fournir la lumière, la ventilation et le confort requis dans les salles de classe », ajoute l’architecte.

Stasinos Mantzis (Smith & Tracy Architects)

Smith & Tracy

 

Stasinos Mantzis est né à Melbourne en 1971. Il décroche sa Licence d’Architecture en 1998 à l’Université RMIT. Après avoir travaillé dans plusieurs agences de Melbourne, il rejoint Smith & Tracey en 2011 en tant qu’architecte-concepteur. Il enseigne à l’université RMIT depuis 1999 où il dirige le studio de design et supervise les theses des étudiants de Master. Mantzis : « J’ai une approche très narrative du design, puisant l’inspiration dans la culture pop, l’art et les références architecturales ».

Guido Nobile (Fabricator MSF)

Fabricator MSF

 

Guido Nobile est né en 1973 à Melbourne. Il lance une société de traitement alimentaire en 1993 mais en 2009, il rejoint l’entreprise familiale de sa femme, Morwell Shopfitters qui fabrique et installe des systèmes en aluminium pour des projets commerciaux dans l’État de Victoria, Australie. Nobile rebaptise l’entreprise MSF Thermal Doors & Windows en 2010 pour refléter la nouvelle orientation de l’entreprise et la collaboration avec Reynaers Aluminium. MSF propose aujourd’hui des services de conseil pour les systèmes de fenêtres haute performance sur le marché australien. « Le premier objectif de MSF est de proposer aux architectes un système qui réponde aux exigences énergétiques qui pèsent sur le secteur de la construction sans compromettre le design ».

Lieu: 
Tarneit, Australie View on map
Photographe: 
Chris Matterson Photography
Autres partenaires: 
Total Construction (General Contractors) Total Construction Pty Ltd (Project developers) Brown Consulting (Engineering office)
Project solutions: 
CS 77-HI Window CS 77-HI Door