Oz'One

Premier bâtiment tertiaire labellisé BBC à Montpellier, le projet Oz’one signé AS.Architecture-Studio, est aujourd’hui la figure de proue d’un quartier de la ville (Port Marianne-Parc Marianne) dont l’aménagement a également été réalisé par les mêmes architectes. Dans ce nouveau quartier résidentiel où trames et modénatures des immeubles se répondent et dialoguent autour d’un parc, Oz’one s’affirme comme un phare. Se dressant fièrement le long des limites du terrain, il s’organise autour d’une faille traversante végétalisée conciliant l’échelle de la ville avec celle du piéton.

Ce programme abritant 1.400 mètre carré mètres carrés de commerces et 9.000 mètre carré de bureaux, dont la moitié est occupée par la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer), a mis du temps à aboutir. Comme un bon vin, Oz’one a gagné en maturité au fil du temps, expliquent les architectes lauréats du concours en 2005. Le représentant de la maîtrise d’ouvrage Slimane Haddouche, directeur d’Eiffage Languedoc-Roussillon, souligne que ce projet qui a remporté le prix Pyramide d’Argent, un prix de l’immobilier d’entreprise attribué par la Fédération des promoteurs immobiliers, constitue désormais une reference d’exception : « Avec Oz’one, Eiffage Immobilier Méditerranée affirme son modèle de constructeur-promoteur. Cet accompagnement juridique, financier, technique de la phase conception jusqu’à la livraison permet de garantir plus facilement aux investisseurs et aux utilisateurs le respect des coûts, des délais et du niveau de prestations. »

Haute de trente mètres, la silhouette
du bâtiment se caractérise par ses surfaces découpées et ses grandes fenêtres urbaines

Projet emblématique

Sur la place Ernest Granier, prolongement de la ville historique et reflet de la ville d’aujourd’hui, ce projet est devenu emblématique aussi bien en termes d’urbanisme que d’architecture. Marc Lehmann, architecte associé d’AS.Architecture-Studio explique : « Le terrain a été aménagé autour d’un parc dessiné en son temps par le paysagiste Michel Desvigne et conçu comme un élément régulateur des crues dans les plaines basses de la ville à la fin des années 1990. Déjà végétalisé, ce quartier vivait donc dans la mémoire des habitants. Un avantage indéniable qui nous a permis de developer un plan urbain contenant un espace naturel dans ce quartier essentiellement résidentiel.»

 

En termes d’architecture, le projet consistait à créer une « compression de la ville » qui prenne en compte les différents quartiers, produise des cassures et de larges ouvertures sur des vues extérieures. À partir de la trame uniforme des bureaux, le projet adopte une variation de langage, se décomposant en trois éléments (socle, corps principal et attique) en continuité avec le quartier, explique l’architecte Carsten Bröge qui a suivi l’opération. « L’immeuble présente un front rythmé par des commerces dont les baies vitrées en VEC (Vitrage Extérieur Collé) sont équipées de profilés Reynaers CW 86 pour répondre aux grandes dimensions de certains châssis (1.800 par 3.750 mm). La faille verticale offrant une percée visuelle se compose de murs-rideaux utilisant les profilés Reynaers CW 50 SG, ce qui permet de monter les fenêtres sans utiliser de profilé de serrage extérieur et ainsi obtenir une surface d’apparence plane côté extérieur. Haute en couleurs, riche en matières et haute par la taille, la silhouette du bâtiment se caractérise par ses surfaces découpées et ses grandes fenêtres urbaines dominant le paysage. » Pour respecter les contraintes d’une pose en ITE (Isolation Thermique Extérieure) avec des brises soleil intégrés et invisibles de l’extérieur ainsi que des largeurs imposées de 450 et 1.300 mm, les façades sont équipées de 900 châssis composites utilisant les profilés Reynaers TS 57.

Enveloppe

La singularité de ce bâtiment réside, comme le precise Slimane Haddouche, dans la diversité des solutions techniques nécessaires à l’obtention du premier label BBC pour un projet immobilier d’entreprise dans la région du Languedoc-Roussillon. Le traitement de l’enveloppe optimise la gestion du confort thermique entre le bâtiment frontal et son pavillon arrière, reliés par un pont et combinant murs-rideaux avec ossature et murs en béton avec fenêtres. Différentes solutions techniques contribuent à la réussite de ce bâtiment de reference répondant aux contraintes d’isolation thermique par l’extérieur, de montage des vitrages, d’acoustique et de dimensionnement des différents châssis, ces diverses solutions techniques participent à la réussite de ce bâtiment référence.

Marc Lehmann (AS. Architecturestudio)

AS.Architecture-Studio

 

Marc Lehmann est né à Rabat, au Maroc en 1962. En 1989, il achève ses études d’Architecture à l’Ecole d’Architecture et d’Urbanisme de Bordeaux. Depuis 1998, il est l’un des douze partenaires du bureau d’architecture AS.Architecture-Studio. Fondée en 1973 à Paris, la société réunit plus d’une centaine de personnes. Plus de 25 nationalités composent l’équipe d’architectes, d’urbanistes, de designers et de designers d’intérieur. AS.Architecture-Studio dispose de bureaux à Paris, Shanghai, Pékin et Venise. « L’architecture est un art qui s’intéresse à la société, à la construction de l’environnement de vie des êtres humains, en s’appuyant sur le travail par équipe et l’échange de connaissances », explique Marc Lehmann.

Fabricant: 
Martifer
Lieu: 
Montpellier, France View on map
Photographe: 
Aurelie Leplatre Julien Thomazo
Autres partenaires: 
Eiffage Construction Languedoc (General Contractors)
Project solutions: 
CW 86-VEC