Fenix I Rotterdam

Fenix I Rotterdam

Fenix I, avec son nouvel immeuble en acier et béton situé au-dessus d'un entrepôt portuaire centenaire, constitue un nouveau point de repère pour Rotterdam. Une ingénieuse construction en acier d'un million et demi de kilos a été développée pour relier l'ancien et le nouveau dans ce projet unique. L'ancien entrepôt est dédié à un programme mixte de restauration, de théâtre et d'espaces commerciaux tandis que le nouveau bâtiment comprend 200 appartements.

Dans le quartier Katendrecht de Rotterdam, Fenix I est un ouvrage intrigant : comment un tel colosse de verre, d'acier et de béton peut-il reposer sur cet entrepôt portuaire centenaire ? Il est impossible aux murs en briques de ce bâtiment monumental de supporter ce poids. Pourtant, le nouvel immeuble de pas moins de neuf étages sans structure porteuse apparente s'adapte parfaitement à l'entrepôt. « Près de quarante colonnes d'acier ont été enfoncées à travers l'ancien bâtiment », explique Robert Winkel de Mei Architects & Planners. « Un plateau a été véritablement posé sur cette structure en acier, sur laquelle le nouveau bâtiment en béton a été construit au moyen de poutres en treillis. Sur le plan structurel, ce sont deux bâtiments distincts. Au total, un million et demi de kilos d'acier ont été utilisés dans cette construction. »

Fenix I comprend Fenix Docks, l'ancien entrepôt qui a été transformé en installations commerciales et culturelles, et Fenix Lofts, le nouveau bâtiment situé au-dessus qui compte plus de 200 appartements et penthouses de haute qualité. L'aspect industriel de l'acier et du verre des lofts se marie avec l'architecture portuaire traditionnelle. « Le choix s'est porté sur une menuiserie extérieure en aluminium pour alléger le poids. En outre, l'aluminium rigide possède une qualité structurelle », explique l'architecte.

La transition entre les deux types de bâtiments est marquée par une ligne de transition avec des lofts d'une hauteur libre de plus de 4 mètres, équipés d'un mur rideau en verre, qui se trouve en retrait par rapport aux deux bâtiments. De ce fait, les Lofts Fenix contemporains paraissent encore plus massifs et pour ainsi dire flotter au-dessus du vieux bâtiment en brique.

Passage public

Dans la réalité, les deux bâtiments sont imbriqués. Robert Winkel explique : « L'entrée des lofts se trouve dans un passage de l'ancien entrepôt. Les résidents passent devant les salles de classe de la Hogeschool voor de Kunsten Codarts et Circus Rotjeknor. Avec l'ascenseur, ils traversent littéralement le toit de l'entrepôt pour rejoindre leur appartement. Ce toit a été brisé au-dessus du passage, de sorte que vous pouvez voir votre propre appartement depuis le rez-de-chaussée. » La promenade intérieure est ouverte pendant la journée au public qui souhaite se rendre de la Veerlaan à l'un des restaurants du quai. Cela crée des rencontres inattendues entre les résidents, les passants et les jeunes artistes. »

L'ingéniosité constructive de Fenix I est sans précédent par son ampleur et sa complexité. « Pour les fondations des Lofts Fenix, il a fallu trouver un espace entre les têtes de pieux de fondation en béton existantes. » Cette confrontation entre l'ancien et le nouveau a été laissée apparente ; dans le passage, les nouvelles colonnes en acier se trouvent à côté des colonnes et des poutres de support en béton existantes sur lesquelles s'appuie l'ancien bâtiment. Sur la façade historique côté rue de l'entrepôt, les ouvertures d'origine ont été conservées et dotées de baies vitrées contemporaines, qui renvoient au nouveau bâtiment situé au-dessus. En même temps, la voie ferrée historique le long des façades a été rendue à nouveau apparente.

« Auparavant, les trains traversaient simplement le bâtiment. Nous avons gardé cette grandeur visible. » Le paradoxe est que ce bâtiment constitué de superlatifs a pu être réalisé grâce à une crise. « À l'époque actuelle où les coûts des matériaux et de construction augmentent, cela n'aurait probablement pas pu être réalisé. »

Balcons Flottants

Les lofts sont dotés de façades en verre avec un profilé de châssis en aluminium léger, ce qui rend l'aspect transparent et l'intérieur lumineux. Chaque façade de loft peut être ouverte à moitié d'un simple mouvement de la main sur le balcon. Les balcons flottants procurent une ligne horizontale élancée à la façade. Dans la délimitation vitrée des balcons se trouvent de robustes profilés en U en acier qui par la puissante répétition soulignent la géométrie de la façade. « En élargissant le haut de ces profilés en U spécialement conçus, ces « étriers renversés » sont de merveilleux endroits où se tenir. Les balcons sont spacieux et d'une profondeur d'environ 2,5 mètres, de sorte que même à une hauteur de vingt mètres, on éprouve une énorme sensation de plein air, avec une vue splendide sur la Meuse ou le quartier Katendrecht. »

Sur le « plateau » constructif au-dessus de l'entrepôt, un grand jardin intérieur a été aménagé et les résidents peuvent s'y rencontrer. Ici, les Lofts Fenix se déploient en un complexe résidentiel intime. En empilant les lofts sur six étages côté terre et neuf étages côté nord du Rijnhaven, le soleil baigne généreusement cet espace extérieur commun. Les façades sont fabriquées en bois, dont la teinte est plus claire à chaque étage sous-jacent, de sorte que les couches résidentielles inférieures paraissent plus légères visuellement. Les subtiles huisseries en aluminium sont finies en blanc cassé, tout comme les escaliers et les garde-corps.

Quartier résidentiel branché

Après sa construction en 1922, l'entrepôt San Francisco était le plus long entrepôt portuaire au monde et la fierté du quartier Katendrecht. Après un incendie dans les années 1950, l'entrepôt a été reconstruit en deux parties et rebaptisé Fenix I et Fenix II. Le quartier s'est dégradé, mais depuis ces dix dernières années, l'ancien « red light district » renaît de ses cendres pour devenir un quartier résidentiel branché. « Katendrecht est l'un des quartiers résidentiels les plus recherchés de Rotterdam. Ce serait agréable de voir le Fenix devenir le symbole de la fierté retrouvée de Katendrecht. Il ne fait aucun doute que ce souhait sera exaucé. Avec l'imposant Fenix I, l'offre de logements a été densifiée et une liaison a été établie avec les hautes tours résidentielles du Kop van Zuid de l'autre côté du Rijnhaven. Cette connexion n'a pas seulement été réalisée par le volume, mais par l'introduction d'une atmosphère métropolitaine et par la réunion de l'ancien et du nouveau.

Fabricant: 
Lieu: 
Rotterdam, les Pays-Bas
Autres partenaires: